Chevaux, plages et collecte sélective

L’écopâturage est loin d’être le seul moyen d’adopter les animaux pour contribuer à la préservation de l’environnement …

Sur les plages de Corse, à Calvi, ânes, mules et chevaux se sont substitués aux camions-poubelles.

Ce mode de collecte a été retenue par la communauté de communes de Calvi-Balagne pour accéder à des endroits difficiles d’accès.

Le transport hippomobile, ici avec des chevaux de trait, permet d'éviter le rejet de gaz à effet de serre et préserve la biodiversité
Source : La Croix

Rikita et Estima, deux chevaux de 14 et 4 ans, ramassent les déchets de 16 restaurants. Les poubelles de tri sont montées sur une remorque, elle-même indépendante de celle des conducteurs-rippeurs.
Cette forme de collecte originale présente le double intérêt de limiter les gaz à effet de serre et de sensibiliser le grand public au tri sélectif … les touristes apprécient unanimement l’initiative.

Une démarche cohérente puisque le site de ramassage se situe dans une zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff).

Une idée à reprendre pour nos plages en Loire-Atlantique ?

Source : La Croix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *