Espaces verts écologiques en entreprise

Souvent composés de pelouses régulièrement tondues, de quelques massifs d’ornement et de haies monospécifiques, les extérieurs des entreprises peuvent se transformer en véritable réservoir de biodiversité. D’idées simples à mettre en œuvre à des projets plus ambitieux, petit tour des solutions pour rendre les espaces verts écologiques en entreprise …

Des actions simples et peu coûteuses …

Une des étapes clefs d’un projet d’espaces verts écologiques en entreprise réside dans la mise en place d’un plan de gestion différenciée. Il s’agit simplement de distinguer des zones régulièrement entretenues, de zones qui seront laissées plus « sauvages ». L’entrée de la société, espace « d’apparat », pourra ainsi continuer à être tondue. Les secteurs moins visibles ne seront broyés qu’une fois ou deux par an, permettant aux insectes d’y trouver refuge et de s’y reproduire.

Les prairies fleuries constituent un excellent moyen de transformer ces espaces verts écologiques en entreprise
Deux exemples de prairie fleurie : à gauche, en bande le long de parkings, à droite à la place d’une pelouse. Très intéressante pour la biodiversité, notamment pour les pollinisateurs, sa mise en place doit être soignée et devra être renouvelée au bout de quelques années.

Simple et peu onéreuse, la mise en place d’un composteur permettra le recyclage de toutes les matières organiques produites dans l’entreprise : marc de café, restes de repas … Il fournira un engrais naturel aux massifs ou aux haies et contribuera à diminuer les volumes de déchets à traiter.

Espaces verts écologiques en entreprise : le passage à hérisson
Les hérissons peuvent se coincer en essayant de franchir les clôtures. A droite, un passage à hérisson esthétique et pédagogique … mais un simple trou dans le grillage fonctionne aussi !

Autre action simple et peu coûteuse : des passages à hérissons peuvent être créés. La mise en place de plantes couvre-sol, type lierre terrestre, remplacera avantageusement les bâches plastiques sous les haies et limitera le désherbage.

Exemple de haie bocagère en entreprise. Moins contraignante en terme d’entretien, ces haies aux essences variées favorisent la biodiversité, contrairement aux haies monospécifiques (thuyas, cyprès …).

Gestion écologique des espaces verts en entreprise : pour aller plus loin …

Certaines entreprises vont plus loin en terme d’aménagement paysager écologique.

Les toitures végétalisées peuvent recevoir des ruches et contribuer à préserver les abeilles

Les toits plats des entreprises peuvent se transformer en toiture végétalisée. Ces toitures permettent la filtration par les plantes des poussières présentes en milieu urbain. En stockant l’eau, elles limitent les risques d’inondation. Elles régulent également les îlots de chaleur dans les espaces urbains, très majoritairement minéraux. Enfin, elles assurent un bon confort thermique dans les bâtiments, notamment l’été et évitent le recours à la climatisation.

La société Pocheco, dans le Nord, après avoir végétalisée l’ensemble de ses toitures, a choisi de végétaliser les parois de la cuve à eau anti-incendie

Initiative encore peu courante, les entreprises peuvent devenir refuge LPO, y compris des sites que l’on penserait peu propices comme les sites industriels. Gemdoubs, entreprise de papeterie en Bourgogne-Franche-Comté, a ainsi opté pour un retraitement de ses eaux usées par lagunage. La gestion écologique de ces bassins en fait un écosystème propice aux oiseaux. En fort développement, l’écopâturage fait bien sûr partie des initiatives que nombre d’entreprises ont choisi de mettre en place. Sans bruit, sans consommation d’énergie, ce mode de gestion des espaces verts participe d’une politique environnementale cohérente. La norme ISO 14001 récompense les entreprises qui investissent dans la gestion des déchets, la maîtrise de l’énergie ou la protection de la biodiversité.