Bien-être animal et écopâturage

L’écôpaturage a le vent en poupe, de nombreux projets émergent et de multiples sociétés se créent. Travailler avec des êtres vivants implique cependant une responsabilité pour assurer le bien-être animal. L’activité ne peut s’improviser et ne tolère pas d’approximation : non, les moutons ne sont pas de simples tondeuses ! Ils nécessitent soin et attention … Chez les Pâturages du Littoral on prend cela très au sérieux et on le prouve en image !

La tonte

Brebis d'Ouessant vu de côté, tête et pattes noires, corps tirant vers le blanc. Tondue depuis 3 mois, tonte source de bien-être animal
La tonte permet aussi d’apprécier les belles robes des Ouessant, lors de la repousse de la laine, surtout quand elle est colorés comme ici !

Pour certains, la tonte des moutons serait maltraitante et effectuée pour le seul bénéfice des humains, pour en récolter la laine. Rappelons tout d’abord que cette dernière, en France, est rarement ou très mal valorisée … aussi les éleveurs paient la tonte, mais ne récupèrent rien, ou très peu, sur la vente ! La tonte se pratique avant tout pour le bien-être animal. L’on pense naturellement à la chaleur de l’été avec une grosse toison ! Si effectivement la tonte de printemps sert à rafraîchir les moutons, l’on tond aussi pour la pluie … En effet, la laine mouillée est lourde. En cas d’absence de tonte sur plusieurs années, la laine s’accumule et son poids va provoquer des troubles musculo-squelettiques. De même, la tonte débarrasse le mouton de nombreux parasites et lui permet de repartir avec une laine propre ! Un mouton maltraité n’est donc pas un animal tondu mais un mouton avec de gros amas de laine sale !

Compléments alimentaires et soins : vital pour le bien-être animal !

Pierre à sel installée dans un de nos abris. Les animaux viennent se servir, en le léchant, en self-service : ils régulent eux-même leurs besoins

Aux Pâturages du Littoral, nous faisons le choix de fournir des compléments alimentaires à nos moutons. L’herbe et le foin étant dépourvus de sel, les moutons, comme tous les ruminants, risquent d’être carencés si on ne leur en apporte pas. Nous fournissons aussi aux moutons de l’argile bentonite, qui améliore l’équilibre digestif et augmente les défenses immunitaires. Au vermifuge chimique et systématique, nous préférons une rotation des parcelles et éviter le surpâturage. Et bien sûr, nous assurons les soins nécessaires à la bonne santé des animaux (taille des onglons, soin des yeux …).

L’eau

On entend encore trop souvent que le mouton d’Ouessant, de race rustique, ne boit pas, se contentant de l’eau présent dans l’herbe ou de la rosée … Mettons les choses au clair : le Ouessant a besoin d’un point d’eau en permanence !

Exemple de systèmes d'abreuvement assurant le bien-être animal : un abreuvoir automatique installé sur un mur, une cuve de 1000 litres noir et grillagée, une mare naturelle dans une prairie
Exemples de systèmes que nous installons sur nos parcs : à gauche, un abreuvoir automatique. Au centre, cuve d’eau anti-UV pour éviter le développement d’algues et de mousses dans l’eau. Une mare naturelle fait aussi très bien l’affaire !

Les abris, source de bien-être animal

L'abri traditionnel en pierres sèches d'Ouessant n'est pas ce qui se fait de mieux en matière de bien-être animal : il manque un toit !
Les « Gwaskedou », murets en forme d’étoile, sont les abris traditionnels sur l’île d’Ouessant. Leur forme permet aux moutons de s’abriter quelle que soit la direction du vent.

Historiquement, sur l’île d’Ouessant, les moutons ne disposaient que de murets pour se protéger du vent et de la pluie. Nombre d’éleveurs amateurs ou professionnels en déduisent qu’ils n’ont pas besoin d’abris. Pourtant, lorsqu’on leur met à disposition un endroit où se protéger, les moutons s’y installent volontiers !

Différents types d'abri de la société Les Pâturages du Littoral : petit ou grand abri, toiture bac acier, bardage bois. On ne lésine pas sur le bien-être animal !
Dans chaque parc, nous installons un abri, dimensionné en fonction de la taille de la parcelle, et donc du nombre de moutons nécessaires à l’entretien de la prairie

Par ces quelques exemples et conseils, nous avons souhaité partager avec vous notre passion des moutons, notre plaisir de voir évoluer nos animaux dans les meilleures conditions possibles … et vous donner envie d’en adopter ?