Mobilité : les nouvelles formes de déplacement

Le transport routier représente 16 % des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. Un milliard de voitures circule dans le monde, chiffre croissant de manière exponentielle notamment du fait des pays émergents. En France, les gaz à effet de serre dus aux voitures particulières ont augmenté de 17 % entre 1990 et 2004 … Si la place de la voiture particulière doit diminuer, beaucoup d’entre nous se posent la question de son remplacement … Zoom sur les nouvelles formes de mobilité.Lire la suite…

Vente en vrac, un mouvement de fond ?

Les plus jeunes ne connaissent pas cette époque où, à la sortie du supermarché, on remplissait une multitude de petits sacs plastiques, jetables, à usage unique, qui remplissaient une demi-poubelle au retour des courses … C’était il y a 15 ans : le remplacement des sacs de caisse gratuits par des sacs réutilisables payants … Des sacs plastiques en libre accès à la vente en vrac, zoom sur l’évolution des emballages …Lire la suite…

Éclairage public, un gisement d’économie surprenant

L’éclairage public et l’éclairage des bâtiments consomment annuellement dans le monde 2700 TWh. Cela représente 6 fois la consommation totale d’électricité en France sur une année. Dans l’hexagone, un réacteur nucléaire est uniquement dédié à l’éclairage public, qui représente 38 % de la facture d’électricité des communes. La consommation totale d’électricité pour l’éclairage dans le monde produit 5 % des gaz à effet de serre. Le gisement d’économie d’énergie dans ce secteur est à la hauteur de ces chiffres colossaux.Lire la suite…

Photovoltaïque : l’autoconsommation collective

La production photovoltaïque mondiale connaît un bond spectaculaire depuis quelques années :  en 2016, environ 75 GW de capacités nouvelles ont été raccordées dans le monde. C’est cinq fois plus qu’en 2010 et 50 % de plus qu’en 2015. Si la France accuse encore du retard, le rythme d’installations augmente ces dernières années. Généralement ces installations revendent leur électricité. La raison en est simple : les prix de vente sont plus élevés que les prix d’achat de l’électricité. Mais ne serait-il pas plus logique d’auto-consommer l’électricité sur place plutôt que l’envoyer sur le réseau ? Analyse.Lire la suite…

Déchets : mobilisation locale, réflexion globale

Gigantesque étendue de matières plastiques en mer,  le 7ème continent est régulièrement mis en avant par les médias.  80 000 tonnes de plastiques, une surface de trois fois la France, flottent dans le pacifique nord. Ce continent éclipse d’autres faits : d’autres vortex d’ordures existent, en Atlantique nord notamment. Et 296 000 tonnes flottent sur l’ensemble des océans, chiffre qui ne représente qu’une partie des déchets se retrouvant en mer : la plupart coulent. En tout, on estime que la masse de plastique présente dans les océans s’élève à sept millions de tonnes.  Alors, on agit ?Lire la suite…